b. a.-ba du CBD, 10 choses à savoir

Quiconque a déjà ressenti les effets relaxants du CBD se demandera pourquoi le cannabis est illégal. Peut-être parce qu’il en jouit toujours d’une mauvaise réputation, alors qu’il s’agit de l’une des plus anciennes plantes utiles au monde. Depuis au moins dix mille ans, les fibres de la plante de chanvre servent à fabriquer des vêtements, du papier, des aliments et des carburants. Depuis plus de 3000 ans, on connaît également les effets psychoactifs du cannabis. Depuis quelques décennies, l’effet d’une autre substance active contenue dans le cannabis fait l’objet d’études : le CBD est le nom de ce produit miracle qui est désormais littéralement sur toutes les lèvres. Nous répondons aux questions les plus importantes sur le CBD et ses effets (secondaires).

1. Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est un cannabinoïde issu du chanvre femelle et, avec le THC, l’une des principales substances actives du cannabis. Mais contrairement au THC, le CBD n’a pas d’effet psychoactif. Les produits à base de CBD, par exemple l’huile de CBD, contiennent en outre des vitamines comme B1, B2 et E, des protéines ainsi que différents minéraux comme le potassium, le calcium, le magnésium, le cuivre, le fer, le sodium, le phosphore et le zinc.

2. Quelle est la différence avec le THC ?

Le tétrahydrocannabiol est le composant psychoactif, c’est-à-dire enivrant, du cannabis, qui produit le fameux high et peut entraîner une dépendance psychique. Plus le THC est présent dans une plante, plus la quantité de CBD est faible. Comme de nombreuses personnes qui fument du cannabis veulent planer, le rapport THC/CBD dans certaines plantes de cannabis peut atteindre 250 pour 1, ce qui peut entraîner une défonce plus flagrante et, dans le pire des cas, de l’anxiété et de la paranoïa.

3. Comment agit le CBD ?

Le CBD est censé faire des miracles. Il aiderait en cas d’inflammation et de douleurs liées à l’inflammation, d’épilepsie, de psychoses schizophréniques, de stress, de burnout, de troubles du sommeil, de migraines, de nausées et de vomissements. La liste pourrait s’allonger indéfiniment. En bref, le CBD ne fait pas planer, mais a des effets relaxants sur le corps. Le CBD est même actuellement testé pour lutter contre le cancer du sein, et il fait partie d’un médicament contre la sclérose en plaques. Mais ce qui est important, c’est qu’il n’existe pas encore d’études à long terme qui prouvent tous ces effets à cent pour cent.

4. A quelle vitesse le CBD agit-il ?

Comme pour chaque substance active et pour le cannabis lui-même, les produits à base de CBD agissent plus ou moins rapidement selon les personnes. Ici, ce sont surtout la dose, le poids corporel et le domaine d’application qui jouent un rôle important. En général, il est conseillé de s’informer sur la quantité de CBD contenue dans un produit avant de le prendre et de commencer par une petite dose afin de constater l’effet sur son propre corps. De nombreux sites conseillent ainsi de commencer par une dose de 25 milligrammes de CBD par jour. Il est recommandé de demander conseil à un spécialiste sur la prise de CBD.

5. Pourquoi le CBD est-il si efficace ?

Le cannabis contient plus de 100 cannabinoïdes qui agissent sur le corps humain. Le système nerveux humain est doté de récepteurs cannabinoïdes sur lesquels les substances actives peuvent se fixer. Ces récepteurs se trouvent dans le système nerveux central, le système immunitaire, le système digestif et le système reproducteur. Pour ce faire, le corps humain fabrique des endocannabinoïdes qui se fixent sur les mêmes récepteurs. Les cannabinoïdes aident à la régulation de la nourriture, à la motricité fine, à l’orientation et à la perception sensorielle. “Et ce sont peut-être les substances qui se cachent derrière l’euphorie après le sport”, comme le dit le documentaire Netflix “Explained”.

6. Le CBD rend-il dépendant ?

Non, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’a confirmé fin 2017 dans un rapport complet (à lire ici) consacré au mode d’action du CBD. Dans un article complémentaire, l’ECDD (Expert Committee on Drug Dependence) confirme que le CBD ne peut probablement pas être utilisé de manière abusive ou créer une dépendance.

7. Le CBD est-il adapté aux enfants ?

Jusqu’à présent, il existe peu d’études sur les effets du CBD sur les enfants. Dans quelques études menées sur des enfants souffrant d’épilepsie et de troubles d’hyperactivité avec déficit de l’attention, la prise de médicaments à base de CBD a montré une amélioration des symptômes. D’une manière générale, la prise devrait toutefois se faire sous conseil médical, car les enfants sont en phase de développement et, ici aussi, les conséquences de la consommation de CBD sont encore largement inexplorées.

8. Y a-t-il des effets secondaires ?

Le CBD est généralement considéré comme sûr, mais il peut inhiber l’action de certains médicaments. Les personnes qui prennent des médicaments devraient donc consulter un médecin au préalable. D’autres effets secondaires peuvent être une bouche sèche, une pression artérielle basse, des étourdissements et une somnolence. Ici aussi, il n’existe pas encore d’études à long terme sur les effets secondaires, c’est pourquoi il n’est pas possible de faire des déclarations sûres à 100 %.

9. Sous quelle forme puis-je acheter du CBD ?

Le CBD est désormais disponible dans d’innombrables produits. On peut bien sûr continuer à le fumer, ou l’appliquer sur le corps sous forme de crème, le manger, se masser avec de l’huile, avaler des gélules ou mélanger de la poudre de chanvre dans son smoothie. En Allemagne, le CBD est déclaré comme complément alimentaire, de sorte que l’on peut acheter des préparations à base de CBD non seulement en pharmacie, mais aussi dans les supermarchés, les drogueries ou en ligne. On trouve également des fleurs de chanvre non psychoactives à fumer dans certains “spa”. Le site Utopia.de rapporte que Lidl vend du chanvre en Suisse et que Coca-Cola veut développer des boissons contenant du cannabis.

10. Que se passe-t-il si en cas de contrôle par la police ?

L’achat, la possession et la consommation de produits CBD avec un taux de THC inférieur à 0,3 % sont tolérés en France (janvier 2022). La seule difficulté sera de prouver qu’il s’agit bien de CBD. Le meilleur conseil serait donc de ne pas circuler avec du CBD sur soi au risque de ce la faire confisquer lors d’un banal contrôle.